Conseils pour bien assurer une moto ancienne

Assurance moto

Comme tous les autres véhicules motorisés, la moto ancienne nécessite une assurance particulière. Le choix de la couverture nécessite cependant la prise en compte de certains éléments comme la valeur, l’usage et la fréquence d’utilisation du deux-roues. Ces détails sont essentiels pour trouver la formule d’assurance adaptée aux besoins de l’utilisateur.

Un tour d’horizon sur les spécificités d’une moto ancienne

La moto de collection et la moto ancienne sont quasiment pareilles. Quelques nuances s’immiscent toutefois entre les deux termes et cela peut avoir une influence sur le choix de l’assurance moto de collection. Bien avant de choisir la couverture, il faut déterminer si le deux-roues est une moto de collection ou une moto ancienne. La loi stipule un âge minimum de plus de trente ans pour un véhicule de collection. Ce type de deux-roues requiert un certificat d’immatriculation particulier auprès d’un organisme habilité. À l’absence de cette attestation, le modèle ne peut être considéré comme un objet de collection. Ainsi, une moto ancienne ne peut forcément être une moto de collection. Toutefois, pour plusieurs assureurs, d’autres critères hormis l’âge peuvent qualifier le deux-roues en tant que moto de collection. Parmi ces facteurs figurent l’esthétisme et la rareté du modèle. En tout cas, si l’âge du véhicule n’a pas encore dépassé les trente ans et si elle ne possède pas de carte grise adéquate, la moto est considérée comme un objet ancien. Un article du Code de la route stipule qu’un modèle de collection doit avoir un intérêt historique du fait de son âge. Il faut aussi que le prototype ne soit plus produit et que la moto ne réponde plus aux exigences du Code de la route. En outre, le véhicule doit être conforme à son modèle d’origine tant au niveau mécanique que sur l’aspect extérieur. Une moto dépourvue de documents administratifs a besoin d’une carte grise pour moto de collection afin de circuler légalement sur la route. Elle nécessite également un certificat d’immatriculation ou une pièce mentionnant les particularités techniques du deux-roues. Au cas où la moto ne serait plus commercialisée, le propriétaire devra établir une demande d’attestation auprès de la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE) tout en indiquant les caractéristiques de la moto. Pour plus d’informations sur l’assurance moto collection, entrez sur www.mascotte-assurances.fr.

À partir de quel âge assurer une moto de collection ?

Plusieurs propriétaires ne savent pas quand souscrire une assurance moto ancienne. Des visions divergentes subsistent entre la loi et les assureurs. Si la première entité stipule un âge minimum de trente ans, plusieurs compagnies d’assurance classent les motos dans la catégorie de collection à partir de dix ans d’âge. D’autres assureurs proposent une assurance spécifique aux motos de plus de vingt ans. Les plus exigeants tiennent compte de la rareté et de l’ancienneté du véhicule. Certaines assurances peuvent considérer une moto récente comme un modèle de collection si le prototype est rare, ce qui n’est pas le cas aux yeux de la loi. De ce fait, plusieurs compagnies proposent des couvertures particulières pour des véhicules de moins de trente ans.

Les assureurs ne sont pas du même avis sur la couverture des motos de collection. Certains offrent des protections sous de bonnes conditions. L’âge et la rareté du prototype sont des paramètres qui influent le coût de la couverture. Vu que l’assurance collection varie en fonction des clauses d’utilisation, choisissez une compagnie d’assurance flexible sur les conditions du contrat. Par exemple, pour un véhicule qui ne se déplace que quelques jours par an, optez pour un assureur qui protège coup par coup. Pour une utilisation régulière, préférez l’assurance collection aux clauses classiques (tiers, tous risques, intermédiaire, etc.) avec les options souhaitées.

Choisir une couverture adaptée à ses besoins

Choisir une assurance moto collection ajustée à ses attentes est important. En tant que passionnés, les propriétaires de ce type de véhicule réduit presque à néant les risques avec leur deux-roues. Ils aiment conduire prudemment tout en respectant le Code de la route. Les collectionneurs de moto ancienne entretiennent leur véhicule régulièrement. Sortant rarement du garage, ces deux-roues ont un risque de sinistre moins élevé, ce qui fait baisser le montant de la prime d’assurance. Les assurances motos anciennes sont proposées à prix compétitifs. La particularité du véhicule est d’ailleurs prise en compte en cas de sinistre. Le remboursement variera en fonction de la cote officielle de collection. Cette dernière est plus élevée que la cote à l’argus couramment utilisée dans le calcul des indemnités en cas de préjudices matériels.

Les clauses de souscription à l’assurance moto de collection sont strictes. Les assureurs exigent souvent un âge minimum de vingt et un ans et une détention du permis moto depuis au moins trois ans. La formule s’adresse aux motards qui n’ont pas eu d’accident de la route depuis au moins deux ans. Les compagnies d’assurance imposent généralement aux assurés d’avoir un autre véhicule moins âgé pour leurs trajets habituels et affecter la moto ancienne à un usage occasionnel. Certains assureurs sollicitent de voir la carte grise du deux-roues. L’assuré doit ainsi mandater un expert pour attester le caractère spécifique de la moto et/ou respecter un seuil de kilométrage.

La fréquence d’utilisation et la valeur du véhicule

La moto ancienne est souvent utilisée à titre récréatif. Leur usage est ainsi limité. Selon la fréquence d’utilisation, le motard doit choisir une couverture adaptée à ses besoins. L’assurance moto saisonnière est conseillée si vous utilisez votre deux-roues pendant une période spécifique de l’année (au printemps et en été par exemple). Elle vous protège pendant ce laps de temps. L’autre option est l’assurance moto au kilomètre. Cette couverture convient parfaitement aux véhicules anciens. Avec cette formule, vous ne payez que les kilomètres parcourus.

La valeur de la moto a aussi une influence sur le choix de la couverture. Si elle est moindre, privilégiez une assurance au tiers. Celle-ci est le minimum légal obligatoire. Si votre deux-roues a une valeur élevée, optez pour une formule tous risques. Vous pouvez d’ailleurs optimiser la protection en choisissant des garanties optionnelles (en cas de les vols, d’incendies…).

L’assurance moto électrique est-elle obligatoire ?
Passionnés de motos de course : profiter d’une plateforme informative en ligne